Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
DENT de SAGESSE

DENT de SAGESSE

Exprimer et faire circuler de l'énergie info. sous différents angles

la joie de l’Amour et l’amour de la Joie.

la joie de l’Amour et l’amour de la Joie.

 

tout un chacun, vous avez la possibilité bien sûr dorénavant, de vous mettre vous-mêmes en Théophanie – avec vous-mêmes – à n’importe quel moment. Il suffit de penser à vous mettre dans le coeur, non pas intellectuellement, non pas avec l’énergie, mais concrètement, par la conscience directement.

Le mois dernier, je vous disais qu’il fallait frapper votre poitrine, taper cette région pour la sentir, mais maintenant, comme la supraconscience est là de plus en plus de manière évidente, vous avez juste à diriger votre supraconscience au centre de votre poitrine et vous verrez bien ce qui se passe : la Joie reviendra tout de suite. S’il y a souffrance, elle disparaîtra tout de suite ; si elle ne disparaît pas tout de suite, ça veut dire que vous n’y êtes pas, parce que même si vous avez une maladie qui fait souffrir, ou si vous avez une souffrance morale ou une souffrance de quelque nature que ce soit, au sein de votre personnage, si vous vous mettez dans la Joie, il y a une résilience immédiate, de plus en plus rapide et quasi instantanée.

 

Alors avec ça, c’est facile de choisir, bien sûr, mais faites-en l’expérience vous-mêmes. Et si par contre vous ne retrouvez pas la Joie, c’est qu’il y a encore des choses qui ne sont pas éclairées, que vous ne pouvez pas éclairer dorénavant et résoudre par votre conscience, vous-mêmes, puisqu’il n’y a plus de conscience personnelle, de moins en moins, vous n’avez que cette supraconscience à disposition, et elle est Intelligence, elle est Grâce, elle action de Grâce, même sur votre corps.

................

C’est, chacun s’occupe de ses fesses maintenant, et de son intimité, de manière de plus en plus profonde, faisant parfois cesser les relations, les interactions entre les frères et les soeurs, parce que comme nous vous avions dit, tous les frères et les soeurs, même endormis, ils sont à l’intérieur de vous, donc ça sert à rien de s’adresser à leur éphémère, adressez-vous à leur éternité, qui est votre éternité. Rappelez-vous, c’est une phrase que nous vous avions souvent dite ces derniers temps, le Christ disait : « Ce que vous faites au plus petit d’entre vous, c’est à moi que vous le faites. »

Or, vous êtes tous des Christ et ça, il faut le vivre, jusqu’à la lie je dirais,

......... C’est soit l’un, soit l’autre, et à travers cela, vous assistez sous vos yeux à ce que j’avais nommé il y a bien longtemps « les deux humanités », et vous ne pouvez changer un iota de quoi que ce soit à l’extérieur de vous maintenant. Il n’y a que vous qui devez changer de regard et d’emplacement de conscience, tout le reste suit et provient de là, avec légèreté et facilité. Si y a pas cette légèreté et si y a pas cette facilité, c’est une invitation, non pas à faire des efforts mais à être plus vrais, à être plus légers et à être dans la Joie.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article