Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
DENT de SAGESSE

DENT de SAGESSE

Exprimer et faire circuler de l'énergie info. sous différents angles

Soyez fainéants, l’acceptation viendra toute seule.

OSHO

OSHO

Soyez fainéants, l’acceptation viendra toute seule.

Occupez-vous de ce qu’il y a à faire, mais même en vous occupant, ne soyez pas sérieux. Soyez légers, soyez gais, même si les circonstances ne sont pas du tout gaies – et surtout si elles ne sont pas gaies. Parce que si vous refusez, ça veut dire que vous refusez la Vie. Rendez-vous compte, vous parlez d’Amour, vous vibrez, et puis certains d’entre vous refusent leur vie parce qu’ils attendent la fin, parce qu’ils ont peur de demain, parce qu’ils ont des soucis dans leur couple, parce qu’ils ont des soucis avec leurs enfants.

Soyez légers, il n’y a pas d’autre possibilité que la légèreté. Soit vous êtes denses, soit vous êtes légers. Soit votre âme existe et elle vous tirera de plus en plus vers la matière, soit elle s’est retournée et elle vous allège de plus en plus.

C’est un mécanisme qui est purement mécanique. C’est pas quantique, c’est pas de la conscience, c’est la vérité.

09- OSHO – JUILLET 2017

La Vie vous est offerte en abondance. Et si vous croyez que la vie se limite entre une naissance et une mort, et entre des morts et des renaissances, alors vous avez quelques soucis à vous faire parce que tout ça va disparaître, et la Liberté risque de vous faire peur. C’est d’ailleurs pour cela que vous êtes rigides, que vous avez tant d’habitudes, parce qu’en définitive, vous avez peur de la Liberté. Saisissez cela, il n’y a pas d’autre obstacle. La peur ou l’Amour, disait notre commandeur. Moi je vous dis, la densité ou la légèreté ; moi je vous dis, la Joie ou la souffrance.

Osho

La Vérité est joyeuse, et c’est une bonne nouvelle. Vous n’êtes pas ce que vous vivez, et ça vous le savez de plus en plus, quelle que soit l’approche que vous en avez vécu.

Alors, qu’est-ce qu’il vous manque si vous avez les voiles ? Qu’est-ce qu’il vous manque si vous êtes souffrants ?

Eh bien, cette Voie de l’Enfance, la spontanéité. C’est-à-dire que quelque part vous êtes trop réfléchis, vous pensez trop à votre histoire, la vôtre ou celle de la fin des temps, vous pensez trop à votre passé, vous pensez trop au qu’en dira-t-on. Vous ne pensez pas assez à vous. Soyez égoïstes. Non pas au sein de la personne, mais dans votre coeur, de cet égoïsme qui donne le coeur à tout le monde comme le plus précieux des trésors qui jamais ne se tarit. Là est la danse de la Vie. Tout le reste suit, sans aucun problème.

09- OSHO – JUILLET 2017

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article