Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
DENT de SAGESSE

DENT de SAGESSE

Exprimer et faire circuler de l'énergie info. sous différents angles

Nous jouons à croire en l’illusion

La physique quantique nous informe que le temps n’existe pas, que la mort n’existe pas, que tout ce que nos sens perçoivent est une simple création de notre cerveau, que le monde visible est une illusion, un rêve qui est considéré comme réel uniquement parce que quelque chose l’observe.

Aurélia Petri

"La vie est un mystère, ce jeu est un mystère, les Ases sont mystérieux, la mort est un mystère. Mais c’est ce qui Est. Il n’existe aucune réponse à nos questions et pourtant nous ne cessons jamais de questionner. L’absence de réponses est et sera toujours la réponse. La liberté, le bonheur, la lumière, la félicité, la paix...

Tout cela est impalpable et innommable lorsqu’on l’éprouve. La vie s’éprouve… c’est la seule vérité."

"La voie de l’ouverture du coeur est multiple. Les dieux sont en nous et notre petit personnage limité, démuni, souffrant, peut les invoquer, les éprouver, les expérimenter et créer notre propre réalité. Nous pouvons changer notre vision du monde, nous pouvons même créer notre monde selon notre bon vouloir pour peu que notre cœur soit ouvert.

Tout n’est réellement que poésie et rien n’est figé comme nous le fait souvent croire la matière tangible. Il y aura toujours un mystère dans le fait d’être né et de devoir mourir en tant que personne. Ce temps apparent de vie humaine ne semble exister que pour nous éprouver séparé du reste de l’univers et pour découvrir la relation à autrui. Mais cela reste mystérieux.

Nous sommes une oeuvre d'art, toujours en train d’être créée et toujours inachevée. Le propre d’une oeuvre d’art vibrante de vie est d’être inachevée… l’achever mettrait à mort l’oeuvre. Cet espace vide, ce lieu d'inachèvement en nous, c’est ça qui nous rend libre. Notre personnalité cherche désespérément ce lieu de liberté alors qu'il est impossible à atteindre.

Retourner subtilement le monde c’est laisser le vide enfoui dans notre coeur émerger. Là seulement nous nous éprouvons libre. Notre personnalité conditionnée réclame sans relâche à ce que nous prenions soin d’elle et en nous aimant nous même, tout imparfait que nous nous reconnaissons, nous nourrissons notre personnalité de belles choses.

Agir sur le plan de la matière est un travail exigeant car prendre soin de soi n’est pas aisé. Mais c’est le jeu. Nous jouons à croire en l’illusion d’Utgardr, nous jouons à éveiller les dieux en nous, nous jouons à rejouer les mythes tout au long de notre vie, nous jouons à ouvrir notre coeur ou à le maintenir fermé."

Aurélia 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article