Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
DENT de SAGESSE

DENT de SAGESSE

Exprimer et faire circuler de l'énergie info. sous différents angles

Corps et supramental

via Gilbert Michel‎  à  Satprem : Celui qui aime vraiment

via Gilbert Michel‎ à Satprem : Celui qui aime vraiment

On pense aussi à U.G. bien sûr !

Luceffa

Gilbert Michel

La Transformation du corps:

Concernant les tentatives, humaines, de récupération des cassettes de l'Agenda enregistré par Satprem, lui même s'est rendu compte que ce n'est pas ce contenu enregistré, même traduit par écrit, qui œuvre à la transformation du corps sinon que Satprem a été amené à prendre conscience que c'est dans son corps, et non pas à l'extérieur de celui-ci, que les forces étaient déjà présentes, pour que dans son corps puisse commencer à vivre la dite transformation.


Concernant les carnets de Satprem, dont il m'est possible maintenant de commencer à constater les faits, ce ne sont pas leur contenu dans leur forme écrite qui rendent possible la transformation du corps d'autres êtres humains vivants sinon que les corps déjà porteurs des forces préparatrices à la future transformation supramentale terrestre sont ce sur quoi l'être psychique (et non pas le mental) doit concentrer son énergie d'action pour les rendre dynamiques et les offrir à la force, intérieure, de la Mère.


Satprem, en tant que Vibhuti humaine de la Mère destiné à une tentative, aujourd'hui réussie, de continuité de l'existence de notre espèce humaine, a vécu et est passé par toutes les expériences nécessaires jusque la naissance de son être psychique, qui est alors qui a pris la sadhana en main mettant en évidence que ce ne sont pas ni les mentalités ni les actes humains ce sur quoi devait être concentrer son énergie sinon sur les forces en présence qui composaient son corps vivant; et dont les dits êtres humains et leurs actes extérieurs n'étaient que la représentation manifeste de surface de la vie humaine sous l'influence de l'ego naturel dans le corps humain vivant.


Notre corps humain n'est pas structuré pour pouvoir vivre la transformation supramentale, c'est là un fait, et le travail de transformation ayant eu lieu dans le corps de Satprem est ce qui permet, maintenant, l'apparition, future, de corps humains vivants aptes à cette transformation et parmi lesquels seront choisis, façon de parler, les corps capables d'une transformation supramentale physique.


C'est dire les difficultés que le corps de Satprem a du endurer, qui bien que préparé pour cette endurance n'en a pas moins souffert les difficultés inhérentes à un changement structurel millénaire en place concernant les lois physiques décadentes et non évolutives sur la base desquelles le corps humain vivant est construit depuis des millénaires.


L'être-corps humain vivant est construit sur la base de donner vie à un ego mental-vital naturel capable de discrimination, de jugement, de séparation, de choix mentaux vitaux, personnels, un état intermédiaire de l'évolution naturelle de la conscience qui tant qu'il domine notre esprit nous voit vivre dans un besoin d'affirmation personnelle d'un sens mental identitaire personnel de soi différent et séparé de la conscience collective humaine.


Si cet état de chose a toute sa raison d'être concernant le développement jusque sa maturité de la force mentale personnalisée dans le corps humain vivant, ce même développement, son processus récurrent, deviennent un obstacle à la transformation supramentale du corps, en tant qu'il ne s'agit plus de donner vie à un être mental personnel séparé et indépendant de la conscience mentale collective humaine.


Ce que notre moi humain vit comme un mal concernant les actions des disciples et du fils de Mère concernant l'Agenda, ne sont que des mouvements de surface qui n'ont pas plus d'importance que celle que notre moi humain leur donne, notamment notre moi humain a dominance vitale qui est tend à se nourrir de drames, de sensations fortes, de conflits, de complots et de mystères pour se sentir vivant.


Au-delà de ce qui s'est passé à la surface concernant les dites actions des disciples et du fils de Mère, sont des actions occultes de la part des forces universelles qui ont dominées l'apparition de l'espèce humaine depuis des millénaires, des actions conservatrices sous la forme d'influences des plus subtiles et qui en aucun cas sont d'ordre personnel sinon collective.
Satprem certes n'est pas Douce Mère ni Sri Aurobindo qui sont l'Avatar du Divin dont le corps était préparé pour vivre ce qu'il a vécu d'impossible à vivre pour un corps humain vivant.


Mais c'est encore un mouvement de l'ego séparateur que de vouloir inférioriser le travail de transformation qui a eu lieu dans le corps vivant de Satprem, en tant que ce travail n'est pas séparé de l’œuvre divine supramentale sinon UN avec celle-ci.


Alors que, nature oblige, l'ego humain, notamment de par son fonctionnement de surface, est dans le besoin de juger et de valoriser Satprem comme étant un ego ayant tenté de réaliser personnellement la transformation supramentale de son corps, la réalité est autre qui est que Satprem, dés le moment de la naissance de son être psychique et de la transformation spirituelle du mental du vital et du physique de son être-corps humain vivant, dés ce moment là donc Satprem n'était déjà plus à proprement parlé un être humain; si ce n'est que son corps était formé par les composants humains collectif devant être transformés, par le Divin, pour que notre espèce humaine puisse continuer d'exister durant la transition supramentale de notre univers évolutif.


Notre ego humain, ses jugements et ses valorisations mentales-vitales-physiques personnels ne sont pas un mal en tant que tel pour autant, sinon uniquement la façon, de surface, dont les forces des mondes intermédiaires ont forgés un être mental conscient dans un corps animal vivant.


Concernant les carnets de Satprem, si éventuellement il existe des tentatives de récupérations et de déformations de leur contenu écrit par Satprem, ce ne seront là que des mouvements de surface qui n'ont aucune puissance ni aucun effet pour pouvoir faire obstacle à l’œuvre, aboutie, de transformation des lois physiques de la nature corporelle humaine vécue par le corps vivant de Satprem, et dont des futures êtres-corps humains vivants seront la matérialisation vivante rendant possible à notre espèce humaine de continuer son existence durant la transition supramentale de notre terre et de son univers évolutif...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article